Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 08:19

   Last-days-of-summer.jpg Distribué en ce moment en France et, par chance dans nos provinces reculées, Last days of summer est basé sur un roman de Joyce Maynard, publié aux USA en 2009.
    L'on est dans les derniers jours de l'été, à la veille d'une rentrée scolaire, dans le Sud des USA ; l'on est en 1987, dans un monde sans écrans plats, sans ordinateurs, sans téléphones portables ; où l'on écoute encore des vinyles. Un jeune garçon, Henri, vit seul avec sa mère Adèle, dépressive et agoraphobe ; il joue auprès d'elle un rôle qui n'est pas le sien : celui de compagnon. Ils décident de sortir faire des courses et le "hasard" les fait entrer en relation avec un prisonnier qui est en cavale, Frank. Celui-ci va leur permettre, pour l'une de redonner du sens à son existence, pour l'autre de retrouver un rôle qui correspond à son âge...
     Le film, incontestablement mélodramatique sans sombrer dans la "guimauve", ménage le suspense et aborde des thèmes aussi variés que la criminalité, la justice, le désir, l'amour, l'adolescence, les conséquences psychologiques et familiales de fausses couches à répétition, de la naissance d'un mort-né-un thème assez peu abordé au cinéma à notre connaissance.
    C'est un film que certains diront réactionnaire parce que la répartition sexuelle des rôles y est bien traditionnelle ; et aussi naïf parce que les personnages principaux sont bons. Mais après tout la vocation d'une oeuvre d'art n'est pas d'être un manifeste féministe et de nous présenter des hommes systématiquement mauvais par souci de réalisme ; la bonté existe aussi.
    Donc, au final, un très beau film qui donne le moral et est servi par d'excellents acteurs et actrice dont la très belle Kate Winslet.

Coup de coeur de Pascal

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Nous avons aimé
commenter cet article

commentaires