Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2017 5 01 /09 /septembre /2017 11:49

L’année 1905 fut une année riche. Elle

accueillit la mutinerie du cuirassé Potemkine, les créations de Pélléas et Mélisande de Schönberg, de la mer de Debussy, du Partage de midi de Paul Claudel, du garçon à la pipe de Picasso, et la publication par Freud de trois essais sur la théorie sexuelle.

Mais dans le domaine des sciences, 1905 fut carrément l’année miraculeuse. Pourtant la notion de miracle n’a rien a voir avec le domaine scientifique mais il ny a pas d’autre mot pour caractériser ce bouleversement.

Un homme encore jeune (26 ans ) rédige et publie en l’espace de quelques mois cinq articles qui vont bouleverser le monde  et remettre en cause  les fondements de la physique.

Contrairement à une légende, le jeune Albert n’était ni un cancre,ni un marginal, mais un élève surdoué.

 

Mal à l’aise dans l’ambiance étouffante de son lycée munichois, il décide, à 16 ans, de rejoindre sa famille, installée depuis 1894 à Milan et de travailler seul. Il n’aimait pas la discipline, il ne l’a jamais aimée ni supportée. A Milan son premier geste : abandonner la nationalité allemande, et, en même temps, renoncer à toute appartenance religieuse. Apatride et athée !!!

La famille Einstein était une famille d’entrepreneurs riches et cultivés, prospérant sur le nouveau marché de l’équipement électrique. Jacob, l’oncle, et, Hermann, le père, déposaient des brevets, fabriquaient des dynamos, des alternateurs, des lampes différentielles et assuraient l’éclairage électrique d’une quinzaine de villes italiennes.

Sa famille et ses amis se mobilisèrent pour le faire entrer à l’Ecole Polytechnique de Zurich en 1896. Sans briller dans ses études, il obtiendra son diplôme en 1900.

C’est alors que se construisit à Berne, au calme, entre brevets, rêverie, soirées musicales et bavardages un univers radicalement neuf. Au terma d’un cheminement dont l’inspiration et le déroulé précis demeure mystérieux, Albert Einstein qui n’appartenait pas au sérail universitaire, ni à aucune académie officielle, rédigea ces cinq articles extraordinaires.

 

 

 

 

 

 

Dans le cas du jeune Einstein, comment cela s’est-il passé ?

 

Ce livre de Christian Bracco, historien des sciences, maître de con- férences et chercheur raconte de façon minutieuse cette période de formation, cette maturation qui aboutit à « l’année miraculeuse » et à la nouvelle physique

 

Joël Leroy

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article

commentaires