Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 13:20
Dans le jardin de la bête d'Erik Larson

Dans le jardin de la bête est l’ouvrage historique d’un journaliste et romancier américain. S’appuyant sur toutes sortes de sources, les recoupant pour tendre à la plus grande objectivité, il relate les quelques mois passés à l’Ambassade des Etats-Unis par William E.Dodd. Celui-ci, nommé ambassadeur à Berlin occupe son poste de juillet 1933 à décembre 1937. Bon connaisseur de l’Allemagne et de sa culture puisqu’il avait fait une année d’étude à Leipzig, il ne peut croire au début au réel danger incarné par Hitler – sa fille non plus. Agée d’une vingtaine d’années à l’époque, elle est vite fascinée par le régime et ses beaux thuriféraires.
Tout va très vite en 1933 et l’ambassadeur doit régler les cas de plusieurs citoyens américains passés à tabac en pleine rue par les SA – qui pour être juif, qui pour ne pas avoir fait le salut nazi, qui pour avoir discrètement tourné le dos à un défilé. Il s’interroge aussi beaucoup sur le « problème juif » (sic) qui lui semble réglé au tout début de l’année 1934 où l’on croit à une accalmie. Arrive la nuit des longs couteaux en juin de la même année qui décillera complètement le diplomate. Dodd n’aura de cesse de prévenir le gouvernement américain auquel il reproche son isolationnisme. De retour aux États-Unis, il multipliera les conférences pour alerter ses concitoyens.
C’est donc la vie quotidienne d’un ambassadeur qu’il nous est donné de suivre : homme simple, ennemi du luxe et peu enclin aux mondanités et qui, ancien professeur d’université, n’était a priori pas préparé à la vie de diplomate. Le journaliste nous fait entrer dans les coulisses de l’ambassade, du gouvernement américain et de la chancellerie allemande. Le livre bruit des horreurs du nazisme : le réarmement forcené, les défilés, les humiliations des juifs, les assassinats, la peur ...Au milieu de tout cela, une curiosité (et non des moindres) notée en août 1934 dans son journal par Dodd : une loi interdisant toute maltraitance sur les animaux. « A une époque où des centaines d’hommes sont mis à mort sans procès et sans la moindre preuve de leur culpabilité, et quand la population tremble de peur, les animaux possèdent des droits garantis, des droits que des hommes et des femmes ne peuvent espérer pour eux-mêmes ». Et d’ajouter : « On pourrait facilement souhaiter être un cheval ».

Ce sont ces « choses vues » qui donnent tout leur prix à cet ouvrage et qui éclairent une époque que l’on croit trop facilement connaître.

Titre : Dans le jardin de la bête Erik Larson

Auteur : Erik Larson

Editeur : Le Livre de Poche

Prix : 8,30 euros

Coup de coeur de Cécile

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article

commentaires