Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 12:01

Ce livre est un exercice littéraire bluffant...L'AJAR , " Association de Jeunes Auteurs Romans" s'est donné un défi : écrire à 18 d'une seule voix. La voix qu'ils imaginent est celle d'Esther Montandon, célèbre auteur suisse qui dans les années 60 a perdu sa petite fille et dont, des années plus tard, on découvre le journal de deuil, 63 notes souvent très brèves et d'une sensibilité extrême . L' AJAR prouve ainsi qu'une " femme qui n'a jamais existé peut être l'auteure d'un livre qu'elle n'a jamais écrit."

Sélection de Chantal.

Vivre près des tilleuls . De "l'AJAR" Ed Flammarion . 13 euros.

ISBN 2081389193

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 10:07

Magnifique roman rempli d'amitié, de lâcheté, de trahison, de pardon, de violence, de secrets, de seconde chance. 

C'est très dur : j'ai pleuré, souvent, devant toutes ces atrocités, ces crimes de guerre.

Ce roman m'a empêchée de dormir , il m'a bouleversée, marquée, touchée d'une profonde émotion.

L'Afghanistan dans toute sa splendeur , ce peuple en guerre déchiré depuis si longtemps .

L'écriture est très belle . LISEZ-LE VITE !

Titre : Les cerfs-volants de Kaboul

Auteur : Khaled Hosseini

Traducteur : Valérie Bourgeois

Editeur : 10x18

Prix : 8,80 euros

Coup de coeur de Maryse

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 21:56
Saison du livre fin de l'été à Sacy-le-petit : Mensonge bien gardé d'Allen Eskens

Mensonge bien gardé est un thriller d’Allen Eskens. Allen Eskens est un auteur américain qui a été avocat pendant une vingtaine d’années, ce qui n’a pas manqué de le marquer, de même que son goût pour le journalisme et sa soif de justice. Il s’agit d’un premier roman traduit de l’anglais des Etats-Unis par Jean Baptiste Raucy.

Un étudiant, Joe Talbert, dans le cadre de son cours d’anglais, doit rédiger une biographie après avoir interviewé quelqu’un. Il rencontre Carl Iverson, ancien du Vietnam accusé du viol et du meurtre d’une fillette, et choisit de l’interroger. Condamné à 30 ans d’emprisonnement, Carl Iverson, atteint d’un cancer, passe les derniers mois qu’il lui reste à vivre dans une maison de retraite. A mesure qu’il interroge le vieil homme malade, il doute que celui-ci soit le monstre qu’il est accusé d’être. Il mène alors une quête effrénée et dangereuse de la vérité qui tient intensément le lecteur en haleine jusqu’au bout …

Titre : Mensonge bien gardé

Auteur : Allen Eskens

Traducteur : Jean-Baptiste Raucy

Editeur : Delpierre

Prix : 20€

Sélection de Michèle

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article
2 octobre 2016 7 02 /10 /octobre /2016 13:50
Saison du livre fin de l'été à Sacy-le-petit : L'espion et l'enfant de Ian Brossat

Ce livre n’est pas un roman mais un témoignage extrêmement bien documenté sur l’itinéraire d’un homme qui a connu l’horreur de la déportation, qui a vécu en Union Soviétique et qui se retrouve au crépuscule de sa vie tenu au secret dans une prison Israélienne.

Le fil de l’histoire est déroulé par son petit fils qui découvre bribe par bribe l’extraordinaire aventure de son grand-père. Par petites touches, visite après visite, dans des allers-retours entre Paris et Israël il prend conscience de la singularité de son parcours ainsi que de son appartenance à une famille qui n’est pas tout à fait comme les autres.

Mais au-delà de l’aspect historique passionnant, au-delà de la saga d’une vie rocambolesque, nous sommes émus par le cri d’amour d’un enfant à son grand-père. Et cette relation toute simple transforme l’épopée en toile de fond, en décor pour une histoire d’amour qui puise sa sincérité dans une humanité qui parle à chacun d’entre nous.

Extrait :

« Mon grand-père avait résisté à la famine, à la barbarie nazie, à la guerre, aux virus et aux bactéries manipulés pendant des années, aux interrogatoires musclés, aux menaces et aux intimidations, à son veuvage, aux humiliations carcérales. Il résistait donc encore ; à la dégradation de son corps et à l'obstination des autorités d'Israël. Moi, je savais pourquoi. Je savais depuis toujours que James Bond pouvait aller se rhabiller : Saba nous prouvait, épreuve après épreuve, qu'il était invincible. »

Titre : L'espion et l'enfant

Auteur : Ian Brossat

Editions : Flammarion

Prix : 19€

Sélection de Yannick

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 13:43
Saison du livre fin de l'été à Sacy-le-petit : Quand j'étais Jane Eyre

Un très beau roman original qui raconte la gestation de « Jane Eyre » à partir d’un épisode de la vie de Charlotte Brontë : en 1846 Charlotte a veillé pendant plusieurs semaines, son père opéré de la cataracte. Huit clos parfois tragique entre un vieil homme malade et exigeant et une jeune femme découragée par le refus par un éditeur de son premier livre : « Le Professeur ».

Ce roman nous plonge dans l’histoire de cette famille si extraordinaire comportant 3 sœurs, écrivains de talent et un frère non moins brillant, peintre et poète mais ravagé par l’alcool et la drogue. L’auteur réussit à nous faire croire que nous sommes Charlotte Brontë en nous faisant pénétrer avec bonheur dans l’intimité de cette femme- écrivain, tourmentée en train de travailler à la création d’un chef d’oeuvre.

Titre : Quand j’étais Jane Eyre

Auteur : Sheila Kohler

Editions : Quai Voltaire 2012

Sélection de Sylvette

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article
30 septembre 2016 5 30 /09 /septembre /2016 13:38
Saison du livre fin de l'été 2016 à Sacy-le-Petit : L’amour caché de Charlotte Brontë

Ce roman raconte un moment très important de la vie de Charlotte Brontë : l’amour que lui a inspiré son professeur de français dans un pensionnat en Belgique. L’écrivain a utilisé cet épisode douloureux dans plusieurs de ses oeuvres.

Ce roman débute en 1842 en Belgique et nous allons suivre Charlotte et sa sœur Emily dans leur difficile intégration dans un pensionnat pour jeunes filles, d’abord comme élèves puis comme professeurs. Charlotte éprouve très vite un amour passionné pour son professeur qui est séduit par l’intelligence de son élève. Emily ( qui écrira plus tard « Les Hauts de Hurlevent », quant à elle n’a qu’une envie : retourner dans sa lande du Yorkshire. Charlotte a toujours parlé avec une grande retenue de cet amour impossible, puisque le professeur est marié. Les descriptions des personnages, de la vie sociale sont très précises et faites à partir des romans des sœurs Brontë et de la correspondance de Charlotte. L’auteur réalise cependant une œuvre de fiction.

En parallèle avec l’histoire de Charlotte, Jolien Janzig évoque les amours du roi des Belges Léopold 1er avec la séduisante Arcadie Claret.

Roman d’amour, historique et littéraire qui se lit avec beaucoup de plaisir.

Titre : L’amour caché de Charlotte Brontë

Auteur : Jolien Janzig

Editions : L'Archipel

Sélection de Sylvette

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 13:24
Saison du livre fin de l'été à Sacy-le-petit : Pardonnable, impardonnable

Milo était censé réviser sa leçon d’histoire avec sa tante maternelle Marguerite, qu’il adore ; au lieu de cela, ils sont partis faire une balade à vélo et Milo a eu un accident, il est dans le coma.

Après ce prologue « accidentel », le livre est divisé en 4 parties « Le temps de la colère », « Le temps de la haine », « Le temps de l’amertume » et « Le temps du pardon.

Dans chacune de ces parties, Céleste, la mère de Milo, Jeanne, la mère de Céleste, Lino, le père de Milo et Marguerite vont dire tour à tour, en de courts chapitres qui se font écho, leurs colères réciproques, leurs angoisses, leurs regrets et révéler peu à peu de lourds secrets de famille qui vont faire basculer la vie de ces 5 personnages, y compris lorsque Milo sera sorti du coma. Marguerite, rendue responsable de l’accident a été écartée et elle a fui pour cela et pour d’autres raisons et peines profondément enfouies. Seulement voilà, sans Marguerite, Milo se laisse sombrer… il faut donc retrouver Marguerite, rebattre totalement toutes les cartes du passé et c’est une sorte de convalescence collective que cette famille qui se croyait unie va devoir suivre.

Un roman d’été très agréable, facile à lire et bien écrit.

Titre : Pardonnable, impardonnable

Auteur : Valérie Tong Cuong

Editions : J'ai lu

Sélection de Chantal

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 14:17
Je me souviens de tous vos rêves de René Frégni

« Chaque année en septembre, j’ai peur de mourir, alors j’achète un cahier » » : voici comment débute le dernier ouvrage de René Frégni. On y retrouve tous les ingrédients de ces œuvres autobiographiques : l’amour éperdu de la Provence, des mots et des êtres .

Ce carnet couvre cinq mois - l’automne et le début de l’hiver. On suit l’auteur dans ses promenades dans une Provence sauvage, austère et dure. Au détour, on lit un vibrant hommage à Joël Gattefossé, fondateur de la librairie Le Bleuet à Banon, on croise Baumette, chat fidèle à l’étrange destin, les montagnes enneigées du Jura ,quelques prisonniers et la silhouette protectrice de la mère défunte.

Peu de choses en somme, l’ordinaire d’un homme qui vit seul, vieillit et lutte contre ses obsessions avec les mots. Ils sont magnifiques et font vivre sous nos yeux la beauté des visages, des silhouettes, de paysages, tout simplement de la vie absorbée par tous les sens et observée avec un regard que rien n’étonne . C’est de la poésie à l’état pur qui console et fait aimer la vie.


Titre : Je me souviens de tous vos rêves

Auteur : René Frégni

Editeur : Gallimard, collection Blanche

Prix : 14 euros

Sélection de Cécile

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 14:58
Saison du livre début de l'été : Le nouveau Sherlock Holmès, La Maison de Soie d'Antony Horowitz

Anthony Horowitz écrivain anglais né en 1955 a écrit à la demande des héritiers de Conan Doyle, deux romans de la série des Sherlock Holmès:

- La Maison de soie

- Moriarty

Dans la Maison de Soie, on retrouve tous les éléments imaginés par Conan Doyle dans une aventure nouvelle racontée par le docteur Watson. Les faits relatés étaient si « monstrueux » et si «choquants » que le fidèle Watson avait placé le manuscrit dans un coffre, en précisant de ne l’ouvrir qu’au bout de 100 ans…

L’action se passe à Londres à la fin du XIXème siècle. Les bas-fonds de la ville sont reconstitués avec leur noirceur typique. L’ enquête est menée avec suspense et humour aussi bien dans les milieux pauvres que dans les familles influentes proches de la couronne. Le récit est réalisé dans la continuité de ceux imaginés par Conan Doyle.

Une question importante dont va dépendre la résolution de l’énigme : lady Carstairs sait-elle nager ?

Titre : Le nouveau Sherlock Holmès, La Maison de Soie ( 2011 )

Auteur : Anthony Horowitz

Editeur : LGF

Prix : 7,90€

Sélection de Sylvette

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 14:58
Saison du livre début de l'été 2016 : La nuit blanche de Hervé Bellec

Très beau récit d'un auteur breton.

Le deuil d'une amie proche. Sa résonance pour l'auteur et l'entourage.

En toile de fond, une atmosphère bretonne très forte, très belle.

Titre : La nuit blanche

Auteur : Hervé Bellec

Editeur : Coop Breizh

Prix : 5€

Sélection de Marie-Françoise

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article

Bienvenue!

logo-vertical--copie-1

Librairie associative

435 rue de Beauvais

60710 Chevrières

 

littérature, nouvelles,

théâtre, poésie etc.

03 44 41 10 89 ou 06 87 44 52 44

 

Recherche