Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 20:31

vers70_raffaelli_001f--1--Clemenceau.JPG    L'exposition, "Clémenceau, le Tigre et l'Asie" donne à voir le "grand homme" à travers le prisme de son intérêt passionné pour l'Asie et ses civilisations.
    En deux tableaux (un portrait réalisé par Manet et un autre par Raffaelli en 1885 et le montrant en train d'haranguer un auditoire lors d'une réunion électorale), quelques effets personnels (une paire de lunettes...) et un discours dénonçant la politique coloniale de Jules ferry, le personnage est campé : c'est un républicain radical, attaché à la Liberté, à l'Egalité et à la Fraternité ; c'est aussi un antiraciste et un anticolonialiste virulent contestant la prétention de la "race blanche" européenne à civiliser le reste du monde, un pourfendeur de l'antisémitisme qu'il fut incontestablement au moment de l'Affaire Dreyfus.
    On découvre alors un Clémenceau passionné par les civilisations asiatiques, leurs religions, leurs cultures au sens large du terme... Sont rassemblés et exposés de multiples objets et oeuvres d'art collectés au cours de sa vie : des estampes réalisées par Hokusai (célèbre pour ses représentations du Mont Fuji), Hiroshige, Utamaro et Toshusai Sharaku, toutes datant des XVIIIème ou XIXème siècles ; cinq cent kôgô (petites boîtes contenant de l'encens et utilisées lors de la cérémonie du thé), des bouddhas, des laques, des céramiques et des masques de théâtre...
    Toute une salle est consacrée au voyage de six mois qu'il fit en Asie après s'être retiré, contraint et forcé par une défaite électorale, en 1920 : des photos le montrant avec des tigres morts à ses pieds ou devant de gigantesques bouddhas illustrent ses pérégrinations asiatiques.
    Est également mis en lumière un Clémenceau écrivain qui n'a toutefois pas laissé de traces indélébiles dans l'histoire de la littérature. Il fut l'auteur en 1901 d'une pièce de théâtre, "Le voile du bonheur" ; un mandarin de quarante cinq ans, aveugle, est très heureux : il vénère son empereur, croit que sa femme l'aime et que son fils le respecte ; un médecin occidental le guérit et il découvre que sa femme le trompe et que son fils se moque de lui ; il préfère retrouver l'obscurité et se crève les yeux.
    Le parcours se termine par l'évocation de ses relations avec les impressionnistes et son combat pour les défendre : il réussit à faire entrer "l'Olympia" de Manet au Louvre et à faire acheter la série des Nymphéas" de Monet par l'Orangerie.
    Voici donc une exposition passionnante qui permet d'aborder un continent, des civilisations et un personnage important de notre histoire nationale ; mais au final il s'agit d'un portrait tronqué et sélectif (certains diront que le sujet était circonscrit) qui occulte complètement "le premier flic de France" ; président du conseil et ministre de l'intérieur de 1906 à 1909, il réprima de façon sanglante les mouvements sociaux importants que furent la révolte des vignerons de 1907 et les grandes grèves ouvrières du Nord de la France ; il s'agit d'un portrait tronqué et sélectif  qui occulte également " le père la Victoire" jusqu'au boutiste qui s'opposa à toute négociation visant à hâter la fin de la guerre et qui fut l'un des artisans principaux du traité de Versailles, lequel fut en partie à l'origine des deux tragédies qui allaient suivre.

 

Pascal


Exposition : "Clémenceau, le Tigre et l'Asie"
                       Musée national des arts asiatiques Guimet
                       6 place d'Iéna Paris 16ème
Dates: du 12 mars au 16 juin 2014

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Nous avons aimé
commenter cet article

commentaires