Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 21:58

affiche_hq.jpg

 

Lecture de textes de :

Guillaume Apollinaire (1880-1918). La petite auto, extrait de Calligrammes, poèmes de la paix et de la guerre, 1918 Gallimard poésie

Poète français d’origine polonaise, il s’engage dans l’armée française en décembre 1914, ce qui lance la procédure de naturalisation. Le brigadier Apollinaire est blessé à la tempe par un éclat d’obus le 17 mars 1916 et est trépané en mai. Affaibli par sa blessure il meurt de la grippe espagnole en 1918.

 

Louis Pergaud (1882-1915). Extraits de Lettres à Delphine - Correspondance (1907-1915) Mercure de France

Ecrivain déjà célèbre (Prix Goncourt en 1910 pour De Goupil à Margot) Pergaud s’engage le 3 août 1914 et est tué dans la nuit du  7 au 8 avril 1915 dans la boue de la Woevre en montant à l’attaque de la cote 233 au sud de Marchéville. Son corps ne sera jamais retrouvé. Du front, Pergaud écrit tous les jours et surtout à sa femme Delphine.

 

Rosa Luxembourg, (1870-1919) Lettres extraites des textes choisis par Anouk Grinberg Rosa, la vie, éditions de l’Atelier.

Militante socialiste qui s’opposa activement à la première guerre mondiale, ce qui lui valut d’être emprisonnée en Allemagne. Les lettres choisies sont écrites en prison. Elle fonda le parti communiste allemand et fut assassinée le 15 janvier 1919.

 

Alain-Fournier (1886-1914) Lettres Fayard

Ecrivain célèbre pour son roman Le Grand Meaulnes paru en 1913, il est mobilisé le 2 août 1914. Il participe à plusieurs combats meurtriers autour de Verdun. Il est porté disparu le 22 septembre.

 

Ernst Jünger, (1895-1998)  Extrait de son roman  Orages d’acier  LGF

Ecrivain allemand, engagé volontaire pendant la première guerre mondiale, il a tenu des carnets de notes dont il a tiré ce roman publié en 1920. Il a souvent combattu en première ligne et a été blessé 14 fois. Il est mort centenaire.

 

Maurice Genevoix (1890-1980) Extrait de  Ceux de 14, recueil de récits de guerre rassemblés en 1949, Points

Mobilisé le 2 août 1914, il participe à la bataille de la Marne et à la marche sur Verdun. Il est grièvement blessé en mars 1915, il en gardera des séquelles toute sa vie et perd l’usage de sa main gauche. Il a voulu témoigner des horreurs de la guerre en publiant cinq volumes écrits entre 1916 et 1923. Certains récits ont été censurés lors de la première édition. Il reçoit le prix Goncourt pour Raboliot en 1925.

 

Henri Barbusse (1873-1935) Extrait de son roman publié en 1916,   Le Feu, journal d’une escouade, Folio

Ecrivain déjà célèbre lorsqu’il s’engage en 1914  bien que pacifiste et antimilitariste. Il combat en première ligne pendant plus d’un an dans le Soissonnais et l’Artois. Et  alors qu’il était en convalescence, écrivit très vite son roman où il décrit et fait parler une escouade de soldats.

 

Jacques Delamain (1874-1953) : extrait de Pourquoi les oiseaux chantent, Editions des Equateurs

Jacques Delamain est un ornithologue français. Sa propriété de Saint-Brice est un refuge pour les oiseaux placé sous la responsabilité de la Ligue pour la Protection des Oiseaux, et a été fréquentée par de nombreuses personnalités du monde scientifique et du monde artistique.

 

 

Jean Giono (1895-1970) Extrait du roman, Le Grand Troupeau, Folio

En 1915 Jean Giono participe à la guerre où il est « gazé ».  Il devient un pacifiste « absolu ».

Dans son roman publié en 1931, un des rares textes de Giono consacrés à la guerre de 14-18, il dénonce la guerre qui l’a profondément marqué.

 

André Maurois, (1885-1967) Extrait d’un roman écrit en 1918  Les Silences du Colonel Bramble.

Ecrivain, interprète militaire et officier de liaison auprès du Corps Expéditionnaire Britannique en France et en Flandres pendant la première guerre mondiale. Les évènements de la guerre lui fournissent son pseudonyme «  Maurois », nom d’un village du nord de la France. André Maurois aurait écrit les silences du colonel Bramble en 1918 à Canly, dans la maison de la garde barrière où il était cantonné.

 

Un moment qui vaudra le détour ! Venez rejoindre Graines de mots et l'association théâtrale Souffler n'est pas jouer qui assurera les lectures.

A bientôt



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Vie culturelle
commenter cet article

commentaires