Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 14:20

 

En-finir-avec-Eddy-Bellegueule.jpgL’action se passe en Picardie, dans la région d’Abbeville, dans cette campagne reculée où les populations rurales se sont faites ouvrières.

L’avenir semble s’arrêter à la sortie du village qui ne connaît que chômage, violences et alcoolisme.

 

Eddy est un petit garçon un peu différent, maniéré et parlant avec la voix haut perchée.

Il va faire l’apprentissage de sa différence à l’école et dans son milieu familial où la virilité est survalorisée.  Toutes ses tentatives pour accéder à la normalité villageoise vont se solder par l’échec et lui seront comptées au prix fort.

 

Comment survivre dans cet environnement qui cultive la bêtise, la vulgarité, la violence, provoquée par la misère sociale et culturelle ?

 

Telle est l’interrogation de l’auteur qui décrit une situation dans laquelle il a souffert. Sa réponse est sans appel : la fuite !

 

Tout le livre analyse froidement le processus qui conduira à la prise de conscience de la différence pour aboutir à l’exclusion du groupe ; et peut-être à une reconnaissance dans un autre environnement culturel ?

 

C’est le point de vue du narrateur, il est respectable mais un peu dérangeant. Car ce livre joue aussi sur le malaise qu’il crée chez le lecteur en schématisant l’opposition de mondes qui s’opposent sans établir de passerelle entre les humanités souffrantes.

 

Titre : En finir avec Eddy Bellegueule

 Auteur : Edouard Louis

Edition : Seuil

Nombre de pages : 220

Prix : 17 €

 

Sélection de Yannick

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Nos sélections
commenter cet article

commentaires