Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 23:00

Le-reveil-des-morts.jpgDans Le réveil des morts, Dorgelès aborde l’après-guerre comme, plus tard, Pierre Lemaître dans Au revoir, là-haut. Il décrit la désolation des villages de la ligne de front, la reconstruction, l’exhumation des soldats morts, leur reconnaissance et leur mise en sépulture.

Un couple est au centre du récit. Hélène vit à Paris où elle a une maison de commerce. Elle vient tous les W.E. par le train  via Soissons, à Crécy où son mari vit dans la maison dont elle a hérité de son premier mari, André tué à la guerre.

Le village de Crécy est détruit. Jacques, second mari d’Hélène, architecte, a été attiré par une vie de pionnier et s’est lancé dans la reconstruction du pays. La vie est difficile pour lui qui a été gazé et qui supporte mal l’humidité de la région.

Il découvre avec affliction, révolte et amertume, la malhonnêteté et l’injustice, le poids des puissants qui trouvent le moyen de s’enrichir, la misère des pauvres de plus en plus démunis.

Jacques est un être sensible et réfléchi. Cette aventure au pays d’André va l’éloigner de sa femme qui avant tout ménage ses intérêts. Il s’insurge contre son indifférence face à la détresse ambiante, à la mort d’André et au désespoir de la mère de celui-ci.

Dans le dernier chapitre, magnifique, Dorgelès imagine le réveil des morts, leurs accusations et leur insurrection. A lire absolument.

 

Titre : Le réveil des morts

Auteur : Roland Dorgelès

Editions Le trotteur ailé - 238 p.

EAN 9782917778173

Prix : 14,60€

 

Sélection de Michèle RL

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Nos sélections
commenter cet article

commentaires