Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 21:16

Maurice-Nadeau-2.jpg

 

        Il était né en 1911 dans une famille plus que modeste ; sa mère était femme de ménage et s'estimant peu apte à l'élever matériellement, elle essaya même de provoquer une fausse couche-Maurice ne lui en voulut jamais pour cela. Il perdit son père, victime de la barbarie impérialiste à Verdun, en 1916. Ces conditions peu favorables ne l'empéchèrent pas d'accéder à l'école normale supérieure mais il préféra rester instituteur, répugnant à accéder à la bourgeoisie.

     "Naturellement" révolté il rejoint le Parti Communiste Français en 1931 mais, jugeant la réalité soviétique de ces années-là peu conforme à l'idéal communiste (affirmation d'une caste bureaucratique privilégiée, vorace et parasitaire, dictature sanglante d'un parti, dictature brutale d'un seul homme sur le parti...) il en est exclu. Il rejoint alors le mouvement trotskyste qui au nom du communisme s'oppose au stalinisme et qui s'organise en France autour de Pierre Naville issu du groupe surréalite d'André Breton ; il y milite jusque dans l'après-guerre.

     Sans renoncer à ses idées-il y restera fidèle jusqu'à la fin-il décide de se (dé)vouer à la littérature : il devient critique littéraire, d'abord au journal Combat animé par Albert Camus puis à la Quinzaine Littéraire qu'il fonde en 1966. Mais également éditeur : après être passé d'une maison d'édition à l'autre il crée la sienne en 1979, les éditions Maurice Nadeau. Indifférent à l'argent et aux mondanités, avec une modestie très grande, il se fait passeur et découvreur de talents : il réedite le marquis de Sade et lui consacre même un livre, "Sade, l'insurrection permanente"; il rédige une histoire du surréalisme ; il se fait découvreur de talents et porte à la connaissance du grand public des auteurs tels que R.Barthes, R.Queneau, Chester Himes, L.Sciascia, Malcolm Lowry, Henri Miller...et plus récemment M.Houellebecq. Il aura ainsi toujours privilégié "les auteurs qui avaient quelque chose à dire et qui le disaient le mieux possible", quand bien même ce quelque chose était socialement indicible.
     Pour autant il ne resta pas politiquement inactif et fut de tous les combats progressistes d'après 1945 : il impulsa notamment l'appel des 121 à l'insoumission pendant la guerre d'Algérie.

Grâce lui soit rendue.

 

Titre : "Grâce leur soient rendues"

Editeur : Albin Michel

ISBN : 978-2226040251

Prix : 20,52 euros

 

Article de Pascal

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Vie culturelle
commenter cet article

commentaires