Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 18:00

    Il y a quelques semaines, notre association Graines de mots accueillait Charles Silvestre, ancien rédacteur en chef de l'Humanité, pour une séance de présentation-dédicace de son dernier ouvrage sur Jaurès, La victoire de Jaurès ; le succès de cette initiative prouva, s'il en était besoin, l'intérêt que suscite toujours le grand dirigeant socialiste français qu'il fut.
     Cette conférence peut être utilement complétée par la lecture d'une biographie écrite en 1954 par Marcelle Auclair, fondatrice de Marie-Claire avec Jean Prouvost : La vie de Jean Jaurès ou la France d'avant 1914.
    L'auteur éprouve une sympathie totale pour son personnage ; il lui arrive même de l'appeler Jean. Sans être neutre, elle essaie et réussit fort bien, dans cet ouvrage destiné à un grand public, à en faire une présentation objective. Elle n'hésite pas à multiplier les citations pour nous mettre au plus près de la pensée de Jaurès, toujours complexe et évolutive dans le temps. Du recours à la violence politique voici ce qu'il dit en 1897 alors qu'il s'apprête à soutenir un gouvernement "bourgeois" à participation socialiste : "Le peuple qui le premier entrera dans le socialisme verra d'emblée se ruer contre lui tous les pouvoirs réactionnaires affolés ; il serait perdu s'il n'était pas prêt lui-même à saisir le fer, à répondre aux obus par les obus, pour donner le temps à la classe ouvrière des autres pays de s'organiser et se soulever à son tour"; du rapport entre capitalisme et guerre : "Toujours votre société", -dans le contexte Jaurès parle évidemment de la société capitaliste-" violente et chaotique même quand elle veut la paix, même quand elle est en état d'apparent repos, porte en elle la guerre comme la nuée dormante porte l'orage" ; il décrivait ainsi à un camarade, nous dit Marcelle Auclair, la physionomie de la guerre à venir : le monde sera sous le feu des canons et des bombes, il y aura des nations entières dévastées, des millions de soldats en haillons dans la boue et le sang, des millions de cadavres.
    Il s'agit d'un livre d'autant plus nécessaire que Jaurès fait l'objet de récupérations et interprétations, toutes plus contestables les unes que les autres. La dernière en date ayant vu le nouveau maire d'extrème-droite de Hénin-Beaumont poser devant les caméras, avec derrière lui un buste de Jaurès.
    Mais il s'agit aussi d'un livre que l'on ne peut se procurer... que d'occasion, en attendant qu'un éditeur avisé se charge de sa réédition.

 

Livre d'occasion

 

Coup de coeur de Pascal

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article

commentaires