Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2013 5 12 /07 /juillet /2013 06:05

 Memoires-de-Venise-Casanova.jpg    

Quel meilleur hommage rendre à Maurice Nadeau, qui nous a quittés récemment, que de découvrir ou redécouvrir les "Mémoires de Venise"de Giacomo Casanova : ce fut son livre de chevet juste avant de mourir et il illustre parfaitement la conception qu'il avait de la littérature.

     Stefan Zweig disait que l'oeuvre de Casanova était sa vie et c'est de celle-ci qu’il est question dans ce livre. Il s'y dépeint sincèrement comme un libertin adepte du plaisir sous toutes ses formes ; évoquant sa relation avec une jeune aristocrate, souffreteuse et n'ayant pas encore découvert les joies de l'amour, il écrit : "Enhardi, je colle mes lèvres ardentes sur sa bouche mourante, je la réchauffe de mon haleine, et ma main audacieuse descend jusqu'au sanctuaire du bonheur". Mais d'un plaisir partagé : "Il est amoureux mais il ne jouit de l'objet aimé que quand il est certain de lui faire partager sa jouissance ; ce qui ne peut avoir lieu qu'autant qu'il y a réciprocité dans leur amour" ; il s'y révèle également attaché à la liberté sous toutes ses formes, au plein exercice de sa raison ; l'une de ses maîtresses, religieuse de son état - au total il en eut 122 - dit : "Le plus grand des bonheurs est sans doute celui de vivre et de pouvoir mourir tranquille ; ce qu'on ne peut guère espérer en écoutant les balivernes dont les prêtres nous cassent la tête". Et c'est finalement pour cette dernière raison qu'il sera arrêté, condamné à purger une lourde peine à la prison des plombs par les inquisiteurs d'Etat de la ville de Venise. Il s'en échappera et son oeuvre ne sera publiée dans une version authentique et non expurgée qu'en 1950, près d'un siècle et demi après son écriture. Ce qui en dit suffisamment long sur son contenu subversif.


Editeur : Garnier

EAN : 9782351840481

Prix : 7,50€

 

Coup de coeur de Pascal

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article

commentaires