Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 22:54

Cartons.jpgJ’ai découvert Pascal Garnier l’année de sa mort en 2010 et lu 4 ou 5 de ses romans que j’ai beaucoup aimés. Cela a été une surprise et un bonheur de découvrir « Cartons » édité à titre posthume en 2012 aux éditions Zulma.

 

Il s’agit d’un roman noir, mais dans la veine bien particulière de Garnier.  La tragédie est exprimée de l’intérieur des personnages, plutôt que dans le déroulement et le dénouement dramatique des événements.

Pascal Garnier décrit  les détails de la vie quotidienne de gens simples, avec justesse et finesse, souvent un humour incisif, tout en créant une atmosphère inquiétante, où l’on sent le drame imminent.

Ce qui l’intéresse davantage que l’intrigue, c’est le climat dans lequel baignent les personnages et leur univers intérieur. Ses héros sont  fragiles, souvent marqués par un passé lourd.

Derrière l’humour incisif de Garnier on sent sa tendresse pour ces personnages éminemment humains.

 

Brice, le personnage principal de Cartons,  âgé de 60 ans, quitte Lyon où il avait ses habitudes et exerçait son travail d’illustrateur de livres pour enfants, pour emménager à la Campagne dans une maison choisie sur un coup de cœur avec sa femme Emma de 20 ans sa cadette.

Le roman commence avec ce déménagement, que Brice affronte seul car Emma, journaliste est en reportage dans un pays éloigné.

 

Brice dans l’attente de son retour est incapable d’investir la maison. Il se contente de puiser quotidiennement les objets usuels dont il a besoin dans les cartons entassés dans le garage où il a installé un lit de camp.

 

Le temps passant, Brice entreprend de faire quelques travaux. Il  se lance et  après avoir fait un trou avec l’intention d’abattre le mur entre la cuisine et le séjour, il s’arrête là. Il se met péniblement à confectionner les étagères comme sa femme l’avait souhaité. Il ne parvient pas à travailler aux commandes d’illustrations de son éditrice.

 Rien à quoi il puisse s’accrocher dans cette maison vide, où s’amoncellent les cartons éventrés, dispersés dans le garage.

C’est alors que survient  Blanche, rencontrée par hasard à la pharmacie du village,  femme étrange, sans âge, toute vêtue de blanc, bloquée dans le passé depuis la mort de son père. Au fil des rencontres, ils s’apprivoisent, adoucissant  un peu leur solitude par  une attention réciproque, ils partagent soupes en sachet et viandox dont se nourrit Blanche, les programmes de télé-achat que Blanche souhaite regarder chez Brice….

Cependant, Elie, l’ami du père défunt qui veille sur Blanche depuis sa mort, voit d’un mauvais œil cette amitié pourtant bien innocente.

 

L’atmosphère devient de plus en plus inquiétante, on sent que le drame n’est pas loin….

 

A vous de découvrir la suite.

 

Editions Zulma

EAN : 9782843045752

Prix : 17,50€

 

Coup de coeur de Francine

Notre rentrée littéraire du 21 septembre 2012



Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article

commentaires