Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2017 3 06 /09 /septembre /2017 17:59

Editions Flammarion / 480 pages / 21 euros.

Le commissaire ADAMSBERG est le héros des romans de Fred Vargas. Il faut accepter son univers particulier et n'être pas trop regardant sur la vraisemblance des situations, car ce sont les mots qui font le charme du roman.

Ainsi dès le titre, l'ambivalence est au rendez-vous, " Quand sort la recluse" : s'agit-il d'une araignée tueuse responsable de la mort de trois vieillards ou d'une cloîtrée volontaire ?

Le dénouement de l'intrigue n'est en définitif pas très important. Ce qui fait avancer l'enquête, ce sont les mots, les idées et les images qui y sont associés au fil d'une logique singulière à laquelle ADAMSBERG /Vargas est familier.

On apprend beaucoup de choses sur les animaux dans ce roman, notamment les insectes.Toute la malice de l'auteure est d'en faire une transposition empreinte de poésie noire, du monde des humains.

L'intrigue :

ADAMSBERG et sa brigade enquêtent sur le meurtre d'une femme renversée par un 4x4 , quand l'attention du commissaire est attirée par des recherches faites par l'inspecteur VOISENET au sujet des décès récents par morsure d'araignée recluse, morsure qui habituellement nécrose les chairs mais ne tue pas.

A partir de là, ADAMSBERG ne peut s'empêcher de penser aux araignées et prend rendez-vous avec un arachnologue amateur. Elle lui révèle que deux des victimes venait d'un orphelinat.

Coup de coeur de Yannick

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article

commentaires