Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 15:44

Né à Conflans Ste Honorine en 1989.

 

Après avoir tenté une première année d’histoire, Jacques Baujard abandonne la faculté et cherche en autodidacte à travers les bibliothèques et les nombreuses librairies parisiennes de quoi se nourrir intellectuellement et accroître ses connaissances. S’il y a bien une chose à laquelle il croit, ce sont les livres et le pouvoir de leurs mots. Aussi est-ce dans cette optique qu’il effectue une formation de deux ans pour devenir libraire, et ainsi un acteur farouche du « peuple du livre ». Après avoir tenté une première année d’histoire, Jacques Baujard abandonne la faculté et cherche en autodidacte à travers les bibliothèques et les nombreuses librairies parisiennes de quoi se nourrir intellectuellement et accroître ses connaissances. S’il y a bien une chose à laquelle il croit, ce sont les livres et le pouvoir de leurs mots. Aussi est-ce dans cette optique qu’il effectue une formation de deux ans pour devenir libraire, et ainsi un acteur farouche du « peuple du livre ».

 

En 2009, Jacques Baujard rejoint la librairie associative Quilombo, enclave de résistance dans le paysage littéraire. Au XVIIe siècle, au Brésil, les quilombos étaient des communautés où les esclaves noirs, après avoir fui la captivité et l’abjection de l’esclavage, se joignaient aux peuples autochtones et à des marginaux blancs pour former des républiques libres et égalitaires. Cela lui permet non seulement d’apprendre le métier de libraire, mais aussi de rencontrer tout un pan du mouvement libertaire et écologiste.

 

En 2012, au détour d’une page, Jacques Baujard croise la route de l’écrivain roumain Panaït Istrati. Pour la première fois, ce fameux « chant de l’âme »… En quelques mois, il lit l’intégralité de son œuvre et part en Roumanie sur ses traces à l’été 2013. De retour en France, il adhère à l’association des Amis de Panaït Istrati et en devient le secrétaire. Depuis, il est principalement animé du désir de faire découvrir les écrits de ce « pèlerin du cœur » et, surtout, l’homme qu’il était…



 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Vie culturelle
commenter cet article

commentaires