Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 14:58

Charlotte Delbo (1913-1985) est la fille aînée d’un couple d’immigrés italiens. Elle rejoint les Jeunesses communistes en 1934, et se marie en 1936 avec Georges Dudach, un militant communiste. Mais en mars 1942 le couple est arrêté : Georges sera fusillé deux mois plus tard au mont Valérien, et, en janvier 1943, Charlotte est envoyée en Allemagne avec un convoi de déportées politiques à partir de Compiègne. Ce convoi arrive au camp d’Auschwitz : seules 49 femmes parmi les 230 que comptait le convoi en reviendront.

Aucun de nous ne reviendra est le premier volume d’une trilogie intitulée Auschwitz et après, que les éditions de Minuit ont publiée à partir de 1970.

On peut comparer ce livre à d’autres témoignages sur les camps comme par exemple Si c’est un homme de Primo Levi. La singularité du livre de Charlotte Delbo réside d’abord dans le fait que c’est le témoignage d’une femme, et d’une femme qui parle le plus souvent au nom d’un groupe, ce qui marque à la fois un esprit de solidarité et le fait que la présence de ce groupe, ou en tout cas de telle ou telle personne, chaque fois nommée par son prénom, a été une aide indispensable pour survivre. Plusieurs passages rendent compte de l’horreur de cette vie ; mais l’auteur

met souvent l’accent sur l’humain, sur ce qui peut rester de chaleur humaine au sein du groupe.

Par ailleurs, Charlotte Delbo a choisi une forme fragmentée, qui fait se succéder les

récits de différents moments vécus, de choses vues. Le choix de cette forme m’a paru très juste, car la logique d’un récit me semble moins compatible avec cette expérience qui défie la logique, la raison. Cette forme restitue aussi la difficulté à se projeter vers l’avenir, loin du moment présent. Mais Charlotte Delbo rappelle aussi qu’elle est revenue, et qu’elle a pu écrire ce livre. Elle n’est pas un historien qui évoque une réalité qu’il n’a pas vécue, elle est un témoin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article

commentaires