Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 12:13

Plus sombre que d'autres romans de Tracy Chevalier, le début de ce livre nous transporte dans l'Ohio des années 1840, où la famille Goodenough s'est installée sur les terres marécageuses du Black Swam. L'hostilité du lieu, surtout en hiver, a fait perdre aux Goodenough 5 de leurs 10 enfants, atteints de la fièvre des marais...La mère, Sadie, ne se remet pas de la perte de ses enfants et tente d'oublier ses deuils dans la violence envers ceux qui restent, et l'eau de vie de pomme. Les pommes, c'est justement la passion du père , James, qui s'acharne à faire pousser les plants que lui amène régulièrement John Chapman ( botaniste américain célèbre à qui l'on a donné le surnom de " Johny Applesed", Johny " Pépin de pomme" ) et surtout les reinettes dorées qu'il cultivait dans sa Grande-Bretagne natale et dont il a importé des plants en s'expatriant aux Etats-Unis. Il partage sa passion avec son plus jeune fils Robert, le héros de ce roman. Dans cette première partie, Tracy Chevalier nous apprend beaucoup sur la culture des fruitiers , les méthodes de greffes, etc...

Quelques mois et un terrible drame plus tard ( dont on ne connaîtra le déroulement que bien après la narration), Robert a quitté sa famille et l'Ohio. Il progresse de mois en mois, d'année en année, vers l'ouest américain ( c'est la grande époque de la conquête de l'ouest et des chercheurs d'or, le roman aborde aussi cela ), en exerçant des petits boulots. On découvre son cheminement et la dure vie qu'il mène au travers des lettres qu'il écrit à ses frères et soeurs, sans jamais obtenir de réponse, et ce , pendant près de vingt ans. Robert arrive enfin en Californie où sa passion pour les arbres le rattrape lorsqu'il découvre les séquoias géants et les redwood du Calaveras Grove dont Billie Lapham est co-propriétaire ( cela aussi est historique, et le parc national de Calaveras Grove reste un lieu touristique majeur ). Il y rencontre William Lobb, le grand botaniste britanique , dont il devient l'assistant. Cette partie du roman est l'occasion de très belles descriptions sur les grands arbres de l'ouest américain, sur la récolte de leurs cônes et plants récoltés pour créer de nouveaux parcs en Grande-Bretagne ( là encore ceci est historique).

La vie personnelle de Robert est aussi au coeur du roman : sa vie amoureuse avec Molly , jeune prostituée qui s'attache à lui , son amitié pour Dody Bienenstock, sa logeuse à San Franscisco, qui le prend sous sa protection et tient un rôle particulier dans ce roman. Près de 20 ans après avoir quitté l'Ohio , Robert reverra sa soeur Martha qui est parvenue à retrouver sa trace grâce aux lettres qu'il a écrites régulièrement, lettres que Martha a découvertes dans des conditions tragiques . Robert va ainsi connaître lors de ces retrouvailles le sort de tous les membres de sa famille...

Tracy Chevalier mêle à nouveau histoire et vies romancées, ici sur le thème de la culture des arbres. C'est étonnant, prenant, souvent dur dans cette Amérique du XIXème siècle. Un très beau livre, même si ce n'est pas mon préféré de cet auteur.

Coup de coeur de Chantal.

A l'orée du verger . Ed Quai Voltaire. 22,50 euros.

ISBN 2710377640

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots
commenter cet article

commentaires