Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 septembre 2015 4 10 /09 /septembre /2015 10:04
Madame

Madame vit seule dans son manoir délabré, enfin pas vraiment seule puisque près de la cheminée, la vieille servante, qui l'a élevée elle et son frère, vit ses derniers jours. Chaque mercredi et chaque dimanche Madame accueille le fils de ses fermiers, le petit Guillaume qu'elle a rebaptisé Willy. Elle a décidé de compléter son éducation et lui donne des cours de français et de grammaire suivant des règles éducatives d'un autre âge, tout en fumant et buvant les verres de vin rouge qu'elle s'accorde chaque jour. Madame est une femme sombre, sombre comme la longue et ample robe pleine de poches dont elle ne se défait jamais ; elle est aussi austère, austère comme l'est cette vie rurale dans la Creuse que Jean-Marie Chevrier se plait à décrire avec beaucoup de force. Guillaume est impressionné par Madame tandis que ses parents sont inquiets de l'emprise qu'elle a sur leur gamin. Puis Willy, ou Guillaume plutôt, se rebelle et cherche à percer les secrets de Madame et ceux de cette chambre à l'étage toujours fermée à clé. Madame va progressivement se dévoiler à Willy et l'emmènera dans sa voiture hors d'âge à la rencontre d'une très vieille religieuse qui contribua naguère à son éducation. Peu à peu, Madame laisse donc se fendre la carapace de souvenirs et de peine dans laquelle elle s'est enfermée depuis des années ; les plus fortes révélations viendront lors d'une ultime balade très poignante.

Jean-Marie Chevrier parvient, d'une écriture ciselée et précise, à créer autour de ses personnages une ambiance feutrée, parfois même inquiétante. La nature, la faune et les traditions de cette Creuse profonde prennent aussi une belle part dans ce livre dont Chabrol aurait sans doute su tirer un très bon film.

Titre : Madame

Auteur : Jean-Marie Chevrier

Editeur : Albin Michel

Prix : 16€

Coup de coeur de Chantal

Partager cet article

Repost 0
Published by Graines de mots - dans Coups de cœur
commenter cet article

commentaires